Startseite

  • Agenda

  • Journal

  • Conseil de lecture

  • Nouvelles parutions

  • Actualités

  • Festivals

Contribuer

Aimeriez-vous que votre page web apparaisse dans l’index de recherche?

Etes-vous auteur/autrice ou éditeur/éditrice ou avez-vous le projet d’un livre ou d’une publication ?

LiteraturSchweiz

Paramètres

Un, deux, trois...

Bookfinder
Neu!

Auteurs

A

Albertine,

Fabiano Alborghetti,

Carole Allamand,

Urs Allemann

B

Adrienne Barman,

Jean-Luc Benoziglio,

Donata Berra,

François Beuchat,

Clo Duri Bezzola,

Peter Bichsel,

S. Corinna Bille,

Hans Boesch,

Giovanni Bonalumi,

David Bosc,

Nicolas Bouvier,

Anne Brécart,

Irena Brezna,

Lukas Bärfuss,

Hermann Burger,

Ernst Burren,

Julien Burri,

Roland Buti

C

Arno Camenisch,

Theo Candinas,

Alex Capus,

Blaise Cendrars,

Maurice Chappaz,

Pierre Chappuis,

Gaston Cherpillod,

Jacques Chessex,

Charles-Albert Cingria,

Albert Cohen,

David Collin,

Catherine Colomb,

Anne Cuneo

D

Flurin Darms,

Massimo Daviddi,

Franz Dodel,

Elvira Dones,

Regina Dürig,

Friedrich Dürrenmatt,

Ralph Dutli

E

Dorothee Elmiger,

Lisa Elsässer,

Eugène

F

Urs Faes,

Andrea Fazioli,

Michael Fehr,

Anna Felder,

Felice Filippini,

Giovanni Fontana,

Bastien Fournier,

Eleonore Frey,

Ursula Fricker,

Alexandre Friederich,

Max Frisch

G

Zsuzsanna Gahse,

Claire Genoux,

Massimo Gezzi,

Andrea Gianinazzi,

Vahé Godel,

Eugen Gomringer,

Nora Gomringer,

Roman Graf,

Dana Grigorcea,

Anne-Lise Grobéty

H

Heinz Helle,

Federico Hindermann,

Reto Hänny,

Franz Hohler,

Elisabeth Horem,

Emmanuelle Houdart,

Thomas Hürlimann,

Sandra Hughes

I

Felix Philipp Ingold

J

Philippe Jaccottet,

Anja Jardine,

Hanna Johansen

K

Christoph Keller,

Birgit Kempker,

Pascale Kramer,

Thilo Krause,

Agota Kristof,

Guy Krneta,

Tim Krohn

L

Monique Laederach,

Yves Laplace,

Rolf Lappert,

Michel Layaz,

Pedro Lenz,

Pierre Lepori,

Gertrud Leutenegger,

Hugo Loetscher,

Douna Loup,

Jean-Marc Lovay,

Jonas Lüscher

M

Ella Maillart,

Urs Mannhart,

Pietro de Marchi,

Plinio Martini,

Grytzko Mascioni,

Mariella Mehr,

Helen Meier,

Jérôme Meizoz,

Klaus Merz,

Michel Mettler,

Jean-Pierre Monnier,

Adolf Muschg

N

Melinda Nadj Abonji,

Sabina Naef,

Sylvie Neeman,

Alberto Nessi

O

Giorgio Orelli,

Giovanni Orelli,

Angelika Overath

P

Rose-Marie Pagnard,

Frédéric Pajak,

Lorenz Pauli,

Anne Perrier,

Rut Plouda,

Amélie Plume,

Marius Daniel Popescu,

Dubravko Pušek,

Fabio Pusterla

Q

Claudia Quadri

R

Kuno Raeber,

Philippe Rahmy,

Dragica Rajčić,

Noëlle Revaz,

Alice Rivaz,

Jacques Roman,

Antonio Rossi,

Gustave Roud,

Anna Ruchat,

Antoinette Rychner,

Simona Ryser

S

Catherine Safonoff,

Monique Saint-Hélier,

Thomas Sandoz,

Hansjörg Schertenleib,

Vera Schindler-Wunderlich,

Jürg Schubiger,

Hans Schumacher,

Ruth Schweikert,

Monique Schwitter,

Jean-Noël Sciarini,

Leta Semadeni,

Armin Senser,

Tommaso Soldini,

Peter Stamm,

Jean Starobinski,

Bruno Steiger,

Jörg Steiner,

Beat Sterchi

T

José-Flore Tappy,

Pierre-Alain Tâche,

Matteo Terzaghi,

Tom Tirabosco,

Leo Tuor

U

Marie-Jeanne Urech

V

Aglaja Veteranyi,

Christina Viragh,

Walter Vogt,

Alexandre Voisard,

Peter von Matt

W

Robert Walser,

Frédéric Wandelère,

Peter Weber,

Walter Weideli,

Markus Werner,

Urs Widmer

Z

Yvette Z'Graggen,

Mary-Laure Zoss,

Matthias Zschokke,

Germano Zullo

Giorgio Orelli

Sinopie

«Il a suffi d'un oiseau qui s'enfuit / de sous les tiges lisses d'un sureau/ et qu'un instant il vole à ras l'eau verte / pour que je repense à toi, convaincu / comme tu l'étais qu' ‹une fin dans l'épouvante / vaut mieux qu'une épouvante sans fin› / (encore une annominatio, disque rayé).»

«Sinopie» est comme un blason qu'il faut déchiffrer. «Sinopie» («sinople» en français) est un des émaux héraldiques, de couleur verte. Mais, à l'origine, le «sinople» désignait la terre rouge utilisée pour les dessins préparatoires des fresques. «Sinopie», ce sont donc les maigres traces qui restent du monde, de nous, lorsque la fresque s'est évanouie. Traces que le poète aimerait recueillir. Plus généralement, Giorgio Orelli s'intéresse au sens caché révélé par les traces mystérieuses du quotidien. Sous sa plume, le particulier, l'anecdotique conduisent toujours à l'universel. Attentif aux lieux (la campagne tessinoise, la vie villageoise ou citadine), à la nature, aux petits faits du quotidien (la télévision, la pêche à la truite, une crevaison), Orelli les restitue avec une écriture très travaillée, du point de vue de la métrique et des sonorités, pour en faire des fragments à la fois d'immanence et de transcendance, de particulier et d'universel. Ces poèmes sont comme de petits récits dans lesquels le microcosme reflète le macrocosme. Ainsi, «Sinopie» touche aussi des problématiques contemporaines globales (le développement des villes, la corruption politique, la guerre). La langue elle-même, subtil dosage de raffinement et de mots de la vie de tous les jours, où le dialecte côtoie les citations littéraires, reflète cette pluralité. Orelli a mis quinze an à écrire ce recueil. Publié chez Mondadori, prestigieux éditeur italien, son écriture à la fois classique et expérimentale en fait son oeuvre majeure.
A la fois contemporaine et classique, cette poésie reste à hauteur d'homme tout en reflétant une grande érudition.

(Julien Burri)

Ce texte a été publié pour la première fois en 2013 dans L'Hebdo Hors-série «Littérature Suisse, 100 livres essentiels».

Editions Empreintes, Moudon 1999

ISBN: 2-940133-44-1

Weitere Lesetipps

Keine Resultate