Startseite

  • Agenda

  • Journal

  • Conseil de lecture

  • Nouvelles parutions

  • Actualités

  • Festivals

Contribuer

Aimeriez-vous que votre page web apparaisse dans l’index de recherche?

Etes-vous auteur/autrice ou éditeur/éditrice ou avez-vous le projet d’un livre ou d’une publication ?

LiteraturSchweiz

Paramètres

Agenda

15 h 30
André Petitat - Nomade de toi
Librairie du Boulevard
Librairie du Boulevard - Genève
Genève

Agenda

17 h 00
«Die Menschen, immer sind es die Menschen…»
Michaela Wendt
Kunsthaus Langenthal
Langenthal

Agenda

17 h 00
Glückliche Kinder - Glückliche Eltern
Lara Bernardi
Buchhaus Stocker
Luzern

Agenda

17 h 00
Nüüt und anders Züüg
Andreas Neeser, Barbara Schirmer
Alpines Museum der Schweiz
Bern

Journal

Bookfinder: LitteratureSuisse rend hommage à la journée mondiale du livre 2016 en proposant un service bien particulier: le chercheur de livres. En cliquant six fois seulement, vous indiquez vos préférences, et le chercheur de livres trouvera le livre suisse qui vous convient. Vous pouvez consulter le chercheur de livres pour vous-même, ou pour des amis ou connaissances à qui vous souhaitez offrir un livre. Pour acheter les livres qui vous seront recommandés, vous pourrez vous rendre à la librairie de votre choix ou les commander directement en ligne, auprès de fournisseurs externes.  

Journal

The Comstock Law: Die bibliophile Notiz für Kalenderwoche 11

Journal

Affaire ‘L’Hebdo’ : vous avez dit pluralité ?: Affaire ‘L’Hebdo’ : vous avez dit pluralité ?

Journal

«Verbrennt mich!»: Die bibliophile Notiz für Kalenderwoche 10

Journal

Mitteilungen: Bewerbungsfristen für Double-Literaturplattform

Journal

«La Nuit de la nouvelle» de Jean-Pierre Rochat: Critique par viceversalittérature

Journal

«Atlas Hotel» von Bruno Pellegrino: Rezensionshinweis viceversaliteratur

Conseil de lecture

Leta Semadeni, Dans ma vie de renarde et autre poèmes: Comme l’annonce le titre du livre («Dans ma vie de renard»), l’univers de Leta Semadeni est animé d’une faune fabuleuse et poétique. L’humain semble parfois se fondre dans l’animal. Dans le poème qui donne son titre à l’ouvrage, par exemple, le «je» poétique jette un regard sur sa vie de renard. Ce jeu des perspectives se poursuit comme un fil rouge dans la poésie de Leta Semadeni. Tantôt un homme solitaire, le «je» ou «la tête noire de Kasimir » tombent ou volent dans un espace surréel et poétique; tantôt les personnages semblent flotter au ralenti comme s’ils n’étaient pas soumis à l’attraction terrestre, comme s’ils se mouvaient dans un monde à eux, semblable à celui de Lewis Carroll dans «De l’autre côté du miroir» et ce qu’Alice y trouva. L’écrivaine nous offre une poésie fantastique et singulière que parfois cependant seuls nos sens et la sonorité des mots parviennent à nous faire deviner et savourer. Détachée de tout contexte, elle résiste à la compréhension, s’y dérobe. Leta Semadeni table entièrement sur les figures de style de la poésie, les métaphores choisies, le son, la rime. 2011, traduction de Marielle Larré)

Conseil de lecture

Yves Laplace, Plaine des héros: Le Genevois Georges Oltramare est le point de convergence de toutes les histoires que raconte avec virtuosité le roman d’Yves Laplace. Ecrivain, séducteur,  mussolinien et fondateur de la fascisante Union nationale, Oltramare a été promptement oublié par l’histoire du XXè siècle. Son personnage continue cependant de fasciner le narrateur du roman qui tourne inlassablement autour d’Oltramare. Insaisissable, « G.O. » émerge alors de la parole de son neveu, dans les récits d’une filiation tourmentée aux rebondissements inattendus. Plaine des héros interroge avec verve ce passé antisémite, retors et si proche de nous. (Jury fédéral de la littérature)

Conseil de lecture

Walter Vogt, Schizogorsk: Il se passe de drôles de choses du côté du village suisse de Zweilichtigen, alias Schizogorsk. Le village se rebelle contre les plans des banques, du lobby nucléaire et de l’armée. Pour briser la résistance des récalcitrants, quelques officiers préparent en secret une opération commando. C’est au milieu de ce conflit que Walter Vogt (1927-1988) situe sa féroce parodie Schizogorsk. Ces événements turbulents convergent vers un narrateur dont le cabinet psychiatrique semble attirer de mystérieuses créatures. Tandis qu’il fait parler ses patients tout en gardant lui-même le silence, il s’empêtre toujours plus dans ses propres élucubrations. Sans le vouloir, il se retrouve mêlé à des meurtres et à des machinations qui révèlent l’esprit helvétique dans sa taille véritable, fortifiée. Tout cela, à vrai dire, arrange plutôt le sarcastique narrateur, occupé qu’il est à rédiger une « Théologie du mal ». Un travail où il ne veut ni analyser ni enjoliver, mais se contenter d’enregistrer. Il note ce qu’il perçoit avec une acuité, une minutie et une irritation ahurissantes, presque obsessives. Cette attitude caractérise aussi le narrateur personnellement. Lui-même en thérapie pour incapacité de travail, il se sent engagé dans un combat contre sa thérapeute, à laquelle il ne veut concéder aucun succès. Ce qui est vrai reste ainsi incertain mais, comme on l’a dit un jour, une parole vraie est une belle parole. Cela suffit.(Beat Mazenauer, trad. par Christian Viredaz)Aussi dans: Melancholie. Werke 2. hg. von Doris Halter. Nagel & Kimche, Zürich / Frauenfeld 1991.

Nouvelles parutions

Andreas Schwab: Anderberg. Offizin Verlag.

Nouvelles parutions

Hablützel Christian: Huplö lala düsel Fnurz . Lachdichgesund GmbH.

Actualités

lit21: Monogamie: Paar dich lieber paleo

lit21: Zum 25. Mal open mike

lit21: Vom Wert der populistischen Methode

lit21: Phantasie und darüber hinaus

lit21: Phantasie und darüber hinaus

Festivals

Leipziger Buchmesse

St. Galler Literaturtage Wortlaut