Startseite

  • Agenda

  • Journal

  • Conseil de lecture

  • Nouvelles parutions

  • Actualités

  • Festivals

Contribuer

Aimeriez-vous que votre page web apparaisse dans l’index de recherche?

Etes-vous auteur/autrice ou éditeur/éditrice ou avez-vous le projet d’un livre ou d’une publication ?

LiteraturSchweiz

Paramètres

Agenda

27-02-2017
Hinter diesen blauen Bergen
Milena Moser
Stadtbibliothek Winterthur
Winterthur

Agenda

27-02-2017
Diskussion über seine neue Kabarett-CD
Bänz Friedli, Alexander Götz (Satire-Redaktor SRF1…
Kulturhaus Bider & Tanner
Basel

Agenda

27-02-2017
Immer ist alles schön
Julia Weber
sphères
Zürich

Agenda

27-02-2017
Rauschdichten Bern mit Sebastian 23
Renato Kaiser, Sam Hofacher, Valerio Moser, Sebast…
Musigbistrot Bern
Bern

Journal

Bookfinder: LitteratureSuisse rend hommage à la journée mondiale du livre 2016 en proposant un service bien particulier: le chercheur de livres. En cliquant six fois seulement, vous indiquez vos préférences, et le chercheur de livres trouvera le livre suisse qui vous convient. Vous pouvez consulter le chercheur de livres pour vous-même, ou pour des amis ou connaissances à qui vous souhaitez offrir un livre. Pour acheter les livres qui vous seront recommandés, vous pourrez vous rendre à la librairie de votre choix ou les commander directement en ligne, auprès de fournisseurs externes.  

Journal

«Flusspferd im Frauenbad» von Jens Nielsen: Rezensionshinweis viceversaliteratur

Journal

«Sull’acqua» di Elena Spoerl-Vögtli: Recensione di viceversaletteratura

Journal

«Journal berlinois 1973-1974» de Max Frisch: Critique par viceversalittérature

Journal

«Ich wünsche, wir begegneten uns neu» von Jacqueline Moser: Rezensionshinweis viceversaliteratur

Journal

«Uscirne fuori» di Fabio Andina: Recensione di viceversaletteratura

Journal

«Charlotte Delbo» de Ghislaine Dunant: Critique par viceversalittérature

Conseil de lecture

Matthias Zschokke, Der Mann mit den zwei Augen:

Conseil de lecture

Pierre Lepori, Grisù: Avocats et psychologues cherchent à découvrir des motivations fuyantes : elles se forment, pâles, et disparaissent comme les souvenirs d’enfance et les rêves angoissants qui émergent ouatés de la neige tombée dehors et de l’humidité qui règne à l’intérieur de la prison où Samuel est enfermé en attendant son procès. Il a provoqué sept incendies et, apparemment, lui-même ne sait pas trop pourquoi. Les réflexions du protagoniste sont interrompues et alternent avec les lettres qu’il reçoit de l’extérieur. Elles sont écrites par Carlo, qui a tout perdu dans un de ces incendies : sa maison, et avec elle les souvenirs de toute une vie, les liens avec sa femme Donatella – morte d’un cancer qui l’a littéralement consumée – et avec son fils Piero, avec qui il n’a plus de contacts depuis des années. A la fin, il renaîtra des décombres fumants une nouvelle vie, tandis qu’une autre perdra son sens. Dans son premier roman, Pierre Lepori, qui est aussi un poète apprécié, explore des thèmes qui lui sont chers (et que nous retrouvons dans le second, «Sessualità» / «Sexualité», de 2011) : la recherche de soi, l’identité sexuelle, le vide, la solitude, l’introspection, entre attente et effroi, d’un homme qui regarde en arrière pour essayer de comprendre le passé et d’affronter l’avenir. (Sandra Clerc, traduit par Christian Viredaz)

Conseil de lecture

Julien Burri, Jusqu'à la transparence: Le jeune écrivain Julien Burri (né en 1980) écrit plus souvent des proses narratives. Ses livres de poèmes sont rares et courts. «Jusqu'à la transparence» se compose de brefs poèmes en vers très purs, et, comme la glace, très denses. Et froids. Un lyrisme retenu, douloureux, les anime. Un amour difficile s'y exprime, mais aussi s'y fragmente entre un enracinement impossible, une vacuité insondable et un désir renouvelé qui relance l'effort de vivre. Donner son corps ou les mots à la lumière les exposera à la promesse d'une dissolution, plus ou moins rapide, plus ou moins acide. Le poète voudrait pourtant « coudre l'hiver avec le printemps ». Pour ce faire, il n'accorde au langage, menacé par la même finitude que le corps, qu'une confiance très mesurée.Ce livre dépouillé, qui semble au premier abord sombre et presque défaitiste, reste peut-être une ode à l'amour et au poème. On démêle mal les fils de la tendresse et de la dérision, l'adhésion au monde et l'ironie, mordante. La force de ce livre lapidaire et lucide tire toute son énergie de la tension entre espoir et découragement, vers la naissance de soi. (Françoise Delorme)

Nouvelles parutions

Lukas Bärfuss: Hagard. Wallstein Verlag.

Nouvelles parutions

Luise Maier: Dass wir uns haben. Wallstein.

Actualités

lit21: John Cages Stufen

lit21: Jenny Calling

lit21: Klischeewerdung

lit21: Rezension | Ein Fabian-Risk-Krimi: Minus 18 Grad | Stefan Ahnhem

lit21: Der mit dem Wolf tanzt – Blogbuster 2017

Festivals